J’aime cela

J’aime cela

J’ai fait comme Joslyn dit, et tiré la couette sur mes épaules. Je me caressais les seins en tirant légèrement sur mes mamelons. Son corps me rendait tellement excitée et je voulais vraiment juste qu’elle les laisse sur le sol. J’étais tellement excitée de la voir trembler au-dessous de moi lorsque son frère s’est présenté à notre relation.

“Ouvrir!” Cria Joslyn en me réveillant de mon fantasme. Cette fois, elle portait un short bleu marine qui laissait très peu de choses à l’imagination, ainsi qu’une chemise blanche boutonnée sans manches qui n’était fermée que par ses seins. Son petit décolleté a rebondi alors qu’elle se tournait pour moi.

“Jos …” ai-je encore ricané. “Tu ne le rends pas meilleur …”

Elle a juste rigolé et m’a dit de fermer les yeux. Je me suis pliée, ma main est tombée sur mon clitoris. Il s’était rétracté après ma dernière séance. J’ai taquiné mon bouton sous son capot, pensant à caresser les orbes parfaits de ses seins et de son cul dans cette tenue.

“Ouvrir!” Elle portait maintenant une robe longue sans bretelles et longue au sol. C’était bleu cobalt et semblait incroyable sur sa peau bronzée. Une fente remonta presque tout le long de sa cuisse, exposant sa jambe musclée. Alors que le corsage était raisonnablement conservateur, j’ai appris que le dos ne l’était pas. Il a plongé presque au tiers de son dos et je savais qu’elle ne portait pas de soutien-gorge.

“Jos, chérie …” Je secouai la tête.

Elle se contenta de rire en bougeant sur le bord du lit à côté de moi. “Tu n’aimes pas ça?” Elle tendit la lèvre, encore.

“Oh, j’adore ça … Je ne sais pas à quel point c’est approprié pour l’âge.” Je tendis la main pour tenir la sienne.

“A quel âge est-ce approprié?” Elle mit sa poitrine en coupe avec ma main. Elle était bien soutenue, mais je ne savais pas trop comment faire avec le dos de cette robe.

Je me glissai sur le côté du lit, balançant mes jambes et la tirant entre elles. Je l’ai embrassée passionnément, en passant mes mains sur son dos nu et en tâtonnant son cul. Je me suis agenouillé entre elle et le lit. Je passai mes mains de ses chevilles à ses cuisses sculptées et à son cul serré. Sa culotte était en dentelle de coupe brésilienne avec la majorité de ses fesses exposées. J’ai tiré sur la ceinture, les traînant au sol. Je soulevai sa jambe par la fente de la jupe et me glissai sous le tissu. J’ai enfoui mon visage dans sa chatte douce. Je léchai lentement son clitoris, pressant ses fesses alors que je tirais ses hanches vers mon visage.

J’ai poussé ses jambes ouvertes alors que je rampais à travers elles. Elle se redressa avec les deux mains sur le lit, soulevant son cul alors que je glissais doucement ma langue dans son fente. Je séparai ses joues, exposant son pli serré. Je l’ai chevauchée, puis j’ai tourné autour d’elle. Je l’ai entendue siffler entre ses dents. Je tendis la main vers son clitoris et commençai à le frotter doucement avec mes doigts. Je travaillai tranquillement sur son trou du cul et elle se détendit à un point tel que son plumeau n’était pas si confortable. Je la pénétrai avec ma langue, la poussant doucement dans son trou. Ensuite, j’ai fait des va-et-vient sur les parois de son cul, taquinant ma langue sur la chair sensible et humide. Elle gémit fort et je pouvais sentir les muscles de ses jambes se contracter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *